• A l' île d' Yeu il y en a des pierres baptisées drolement:

    la pierre qui vire trois tours, la pierre à Monsieur,la pierre du chien à l 'affut....

    Mais celle- ci n 'est pas très connue: la piace du bounhomme !!

    La piace du bounhomme...

    Il faut comprendre: la place du bonhomme, car cette pierre a la particularité d'avoir la forme d'un homme creusée en elle.

    Cependant vue comment il faut s'allonger pour prendre la photo , il ne doit pas être agréable de s'y positionner.

    La piace du bounhomme...

    Je n'y suis d'ailleurs pas arrivé ;o)

     


    1 commentaire
  • Lors d'une  balade hivernale , le soleil bas nous offre une ombre chinoise qui attire notre attention...Sans ce soleil nous ne serions jamais tombé sur cette découverte.

    Cabane de vigne....

    Ca n'est pas la première fois que nous empruntons ce chemin creux , mais nous n 'avions jamais vu qu'à gauche , derrière les fourrés, il y avait un petit bijoux de patrimoine islais.

    A vrai dire , nous avons d'abord aperçu une espèce de cheminée....puis en se frayant un chemin parmis les ronces et les aubépines , nous avons vu un bout de mur....

    Ombre chinoise....

    Puis , ce qui semble être un petit batiment se dévoile par l'arrière...mais qu'est ce donc?

    Ombre chinoise....

    Bon , on fait le tour à taton...il doit bien y avoir une entrée...

    Ici une fenêtre....c'est déjà ça!

    Ombre chinoise....

    Enfin nous trouvons l 'entrée.

    Ombre chinoise....

     

    Ombre chinoise....

    Allez on entre!!!! C'est tout petit , juste une cheminée!

    Ombre chinoise....

    Et une date sur la cheminée qui a l 'air bien plus récente que le batiment en lui même : 27 aout 1909....

    Ombre chinoise....

    Mais qu'est-ce donc? Pourquoi une si petite cabane au milieu de rien? Trop petit pour y dormir , à quoi pouvait donc bien servir cette petit maison?

    Après renseignements, il s'agirait d'une maison de vigne...un endroit où le vigneron peut ce réchauffer et manger pendant les vendanges...

    Il y en aurait plusieurs encore debout sur l 'ile, maintenant il faut les trouver...

    (Désolée pour la qualité médiocre des photos prises avec mon téléphone ).

     

     


    5 commentaires
  • Début janvier , un promeneur est devenu inventeur à l'île d'Yeu. Et oui on parle d'inventeur quand une personne trouve un trésor ou des restes archéologiques.

    Donc début janvier alors que la mer monte et grignote encore un peu plus la dune , un promeneur découvre un squelette humain dans la dune.Il rassemble alors les ossements pour leur éviter de partir avec la marée qui se fait pressante.

    Normalement on ne doit en aucun cas déplacer une découverte comme celle là , mais là il le fallait.

    Patrimoine de Yeu

    (photo France3 Pays de la Loire)

    Une pièce en fer rouillée est le seul objet retrouvé a proximité d'une des côtes du squelette.Malheureusement , à cause du déplacement des ossements il est impossible de définir cet objet (simple bouton, une agrafe servant à fixer un vêtement, une épingle qui fermait un linceul?).

    Les seules certitudes pour le moment sont que le squelette se trouvait bien dans une fosse creusée. Cette fosse était orientée Nord-Sud et non Est-Ouest comme les sépultures chrétiennes classiques.

    Un "cimetière des noyés" est bien répertorié sur une carte du 18ème, à cet endroit. Lorsqu'un naufragé arrivé sur la côte , il fallait bien entendu l'enterrer le plus rapidement possible pour éviter les épidémies. Or ne connaissant l'identité du noyé il était impossible de connaitre sa religion , c'est pour cela qu'il ne pouvait être enterré dans le cimetière paroissial, il trouvait donc sa dernière demeure proche du lieu où il arrivait à la côte.

    L'inventeur à décidé de baptiser son squelette des sables Martin , mais pour l'heure rien ne dit qu'il ne s'agisse pas de Martine.

    Jetez un coup d'oeil à la vidéo sur cette découverte.

    http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=000207347_CAPP_LledYeudcouvertedunsquelettemystrieux_100120111743_F3

     

     




    5 commentaires
  • Je vous avez déjà parlé de la chapelle de la Meule (ici), emblème le plus représentatif de mon caillou , et bien depuis ces dernières années elle a bien mal veilli.

    2004

    meule

    meule

    meule

    2010

    meule

    meule

    meule

    Et bien ça y est , la commune a enfin trouvé les fonds pour la restaurer, en commençant par la toiture.

    meule

    meule

    meule

    meule

    meule

    Puis vint le moment où les ouvriers se rendirent compte que le crépi avait chaque fois été fait n'importe comment, il faut donc décrépir.

    meule

    meule

    tout en refaisant la toiture...

    meule

    Et voilà tout ça en trois semaines environ, aujourd'hui la chapelle est toute nue ...

    meule

    meule

    meule

    Seul l'avant du clocher garde le souvenir de l'ancienne couverture de la chapelle.

    meule

    Alors que l'arrière s'apprête déjà a recevoir  son nouveau manteau.

    meule

    Les vitraux ainsi que le sol de la chapelle vont bénificier d'une restauration. Mais là point de photo, l'accés étant interdit.

    Voilà juste comment c'était avant.

    meule

    meule

    La commune a effectuer une enquête auprès des plus anciens pour récolter de vieilles photos leur permettant de la restaurer le plus proche possible de l'origine.

    Les vitraux seront reproduits à l'identiques, n'ayant rien de concret permettant de les décrire avant.

    vivement qu'elle serve à nouveau d'amer aux bateaux...

    meule

     


    10 commentaires
  • A l'île d'Yeu le patrimoine préhistorique est très important, des dolmens , des menhirs , des pierres à cupules , des pierres sacrificielles , une redoute , et encore pleins de découvertes encore enfouies sous nos pieds.

    fouilles

    Donc quand les archéologues ont apprit qu'il y avait à la pointe de la Tranche un éperon barré encore vierge de toute fouille , ils n'ont pas hésité et sont venue passer une semaine en plein vent.

    fouilles

    Un éperon barré est une avancée d'un relief coupé par un retranchement (ici en pointillés) afin d'y établir un habitat.

    Il faut imaginer qu'ici il s'agissait d'un talus formés de pierres.

    fouilles

    Sur la photo du dessus on devine les pierres principales à fleur de sol au premier plan.

    fouilles

    on remarque ci dessus , à gauche en partant des fouilles quelques pierres qui dépassent du sol, il s'agit du fameux éperon barré.

    fouilles

    Les archéologues nous ont indiqué qu'il s'agissait bien d'un éperon datant du néolithique.

    fouilles

    Le néolithique se situe entre 9000 av JC et 3300 av JC, il implique  une sédentarisation de l'homme et marque le début des pierres polies et de la céramique.

    fouilles

    Ici apparement c'est très particulier, les archéologue ont mit à jour le fameux talus , mais a priori il y aurait deux talus paralléles, distants de quelques dizaines de centimètres.

    fouilles

    Nous le voyons sur les photos , il s'agit de deux talus écroulés.

    fouilles

    Ils ont trouvé beaucoup de silex et de morceaux de céramiques,je dis beaucoup car il y avait beaucoup de petits sachets dans les caisses.

    Pour nous c'est déjà énorme , mais pour eux qui ont l'habitude , le plus important reste a priori le fait qu'il y ai deux talus!!!

    donc à l'année prochaine pour de nouvelles fouilles.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique