• Et oui depuis quelques temps je ne mets plus d'articles tous les jours, mais un peu de patience , ça va revenir bientôt....
    En fait je vais vous expliquer pourquoi je ne viens plus si souvent vous faire découvrir des lieux magiques.
    Depuis 42 ans à l"île d'Yeu se déroule tous les deux ans la fête des fleurs. Cette fête réunie énormement de monde pour partager joie et bonne humeur.
    Le but étant de faire des chars que l'on décore les trois derniers jours de fleurs naturelles .
    C'est vraiment du boulot, cette année 23 chars défileront et feront les 13 km du parcours, chaque char à son thème avec des personnes le suivant à pieds et en dansant au rythme d'une musique.
    Donc voilà cette année encore nous participons et depuis début mars nous nous attelons à préparer notre char, nos costumes ,donc plus vraiment le temps jusqu'au lundi de Pentecôte.
    voici des photos des années précédentes.
    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau
    Je tiens à préciser que les marguerites sont cueillies dans les champs durant la semaine précédent la fête, ensuite elle sont collé une à une avec une espèce de plâtre.
    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau
    Cette année notre char est immense et sera doté de technologie (mouvement de certaine partie du char).Il y aura beaucoup de fleurs à coller et pour le moment dame nature ne semble pas vouloir nous fournir en marguerites.
    si vous voulez voir plus de photos et de vidéos voici le lien du site de cette fête traditionnelle:
    http://fetedesfleurs.yeu.free.fr/index.php?page=accueil

    6 commentaires
  • Les premiers sémaphores sont apparus sur les côtes françaises en 1806. Ils sont les successeurs des postes de guets et autres tours génoises.Ils étaient alors pour la France un système de surveillance des approches maritimes ,un moyen de signaler par signaux optiques toute activité ennemie ainsi qu'un moyen de communication .
    Ils furent fermés au moment de la chute de l'Empire napoléonnien.
    Réactivés en 1862, ils sont dotés d'un télégraphe pour permettre aux navires de transmettre leurs communications.
    Aujourd'hui plus de télégraphes mais des VHF et autres nouvelles technologies (radar, spationav....).

    A l'île d' Yeu jusqu'en 1903 , il n'y avait qu'un seul sémaphore, celui de la pointe du But.
    Le réseau
    Il prit son service le 19 avril 1863.
    Le réseau
    Puis le 24 avril 1944, il fut dynamité par les Allemands quand ceux quittèrent l'île!
    Le réseau
    Aujourd'hui il n'en reste quasiment rien, juste quelques traces et les ruines d'une dépendance.
    Le réseau
    On aperçois au sol , sous les vélos, la base de la tour (en violet sur la photo).
    Le réseau
    Les ruines...
    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau
    Oui il y a des courants d'air !!!
    Le réseau
    Une borne militaire.
    Le réseau

    Les sémaphores assurent des missions de service public .
    Leurs missions:
    le Secours et  le sauvetage,la régulation du trafic maritime et de l'activité de pêche,la surveillance du territoire,l'observations etles mesures météorologiques .
    Il y a 59 sémaphores en France contre 131 autrefois.
    Il y a des sémaphores ouverts 24h/24 et d'autres du lever au coucher du soleil.Les guetteurs sémaphoriques sont un spécialité de la Marine nationale.

    Le deuxième sémaphore de l'île d'Yeu fut construit en 1903 sur le site (détruit) mégalithique des Justices.
    Le réseau
    Pendant un moment fermé il fut réactivé en 1944 lors de la destruction de celui de la pointe du But.
    Il fut même réhaussé en 1982.
    Le réseau

    Le réseau
    On voit bien les changements depuis les précédentes années.
    La dernière photo est prise lors d'un petit tour de l'île en avion (je vous en ferez un article pour prendre un peu de hauteur).
    Le réseau

    8 commentaires
  • Voici une pierre de légende. Elle se trouve sur la côte sauvage, je ne m'y étais jamais arrêté , du coup l' article du jour est un bon alibi.
    Le réseau
    Elle est perdu dans la lande, aucun chemin pour y accéder, il va falloir passer entre les asphodèles ,les chevrefeuilles et les ajoncs.
    Le réseau
    Une pierre de légende donc....
    Comme souvent cela se passe le soir de Noël.
    Comme souvent durant les douze coups de minuit....
    Le réseau
    Donc il parait que le soir de Noël durant les douzes coups de minuit ,le plateau de cette pierre ferait trois tours sur elle même .
    Le réseau
    En attendant Noël , c'est moi qui vait en faire le tour, peut-être pas trois mais au moins un!
    Le réseau
    Il parait aussi que pendant qu'elle se soulève pour virer trois tours, on peut y trouver un trésor (comme souvent aussi!).
    Le réseau

    Le réseau
    Juste une précision, la "route" que l'on aperçoit derrière n'est pas une route mais la piste d'atterissage  de l'aérodrome.
    Le réseau

    Le réseau
    Et en cadeau une petite vue sur la mer  de la pierre.
    Le réseau


    4 commentaires
  • Me voilà partie à pieds de chez moi, déjà à quelques centaines de mètres je longe les murets de l'ancien village des pestiférés.Lors d'un épisode de peste sur l'île les villageois contaminés ont été parqués ici,tous sont morts sauf (selon la légende) une vieille femme.Cette vieille femme fut traité de sorcière par les islais, ben oui il n'y a bien qu'une sorcière qui peut survivre à la peste!
    On l'appelle donc la Gargourite et vivrait toujours dans une grotte de l'île. Ici point de père fouettard mais la Gargourite, les enfants en ont très peur, et c'est une menace parentale très courante encore aujourd'hui.
    Le réseau
    Hop un petit regard derrière moi, je suis surveillée!!!
    Le réseau
    Un petit pillier d'entrée de maison, pfff j'ai d'ailleurs oublié de prendre des photos de l'entrée du village et de son puits.
    Le réseau
    Nous continuons à descendre pour apercevoir le lieu dit les Fontaines , n'en cherchez pas , vous ne les trouverez pas.
    Cet endroit tient son nom de trois ruisseaux qui se jetaient dans la mer , il n'en reste que des zones plus ou moins humides que l'on distingue par des touffes de roseaux.
    Le réseau
    La pointe de la tranche , il y a toujours un peu de vent ici , c'est très agréable là bas l'été.J'adore aller le soir me ressourcer au bout de cette pointe.
    Le réseau
    Allez on continue de suivre les murets qui s'évanouissent petit à petit dans la Lande, je serais curieuse de braver les aubépines pour continuer de les suivre.
    Le réseau
    Un petit gros plan ça fait pas de mal.
    Le réseau
    Tient un zozio qui niche, tous aux abris dans un petit moment!!
    Le réseau
    Nous voilà donc aux fontaines.
    Le réseau

    Le réseau
    Typique ici, dès le premier rayon de soleil c'est la valse des rayons de vélo.
    Le réseau
    Allez retour en arrière, je décide de prendre une petite passe de chasseur en face de l'entrée du village des pestiférés.
    Le réseau
    Déjà je m'amuse avec une petite fleur à souhaits.
    Le réseau
    A gauche la pointe de la tranche au loin.
    Le réseau
    A droite, on est toujours observé.
    Le réseau
    Ca y est j'y suis , la suite du village des pestiférés récement découvert.
    Le réseau
    C'est vraiment très beau.
    Le réseau

    Le réseau
    Je m'attarde pas , mais c'est bizarre ce petit muret en demi cercle.
    Le réseau
    A gauche une pierre que j'irai voir de plus près avec monsieur une autre fois.
    Le réseau
    Il y a un petit sentier pour y aller, héhé.
    Le réseau
    Ho une autre fleur à souhaits , je ne résiste pas à la prendre en photo (promis c'est tout).
    Le réseau
    Le paysage change peu à peu, a gauche un petit sous bois avec quelques pierres.
    Le réseau
    A droite une petite mare.
    Le réseau

    Le réseau
    Une autre varièté d'orchidée, plus grnade celle ci.
    Le réseau
    Encore un petit chemin à droite, mais il ne faut pas que je me perde , je préfére continuer,j'ai moins de courage que Labricotier.
    Le réseau
    Des couleurs , toujours des couleurs!!
    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau
    Allez je vais faire route retour, la lune m'a accompagné tout le long de ma balade.
    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau
    Voilà je suis bientôt rendue ,et je suis toujours surveillée par le serre-moi-fort.
    Le réseau

    1 commentaire
  • Parmis les petites rue du port on trouve la rue des mariés où se dresse le petit phare des mariés.Ce phare fut mit en service en 1846, la même année Port-Breton cédait sa place à Port-Joinville! Il était composé d'un logement de gardien surmonté d'une tour carrée de 18 mètres à laquelle s'ajoutait une lanterne aux vitres teintées destinées a protéger le mécanisme d'éclairage.
    Le réseau

    Le réseau
    Pour accéder à la parcerelle tout en haut il faut se plier en quatre et surtout ne pas être trop large d'épaule.
    Le réseau
    Et là s'offre à nous une vue imprenable sur le port.
    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau
    D'ici on voit bien la cheminée de l'ancienne usine.
    Le réseau
    Et l'église Notre Dame du Port.
    Le réseau

    Le réseau

    Le réseau

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique