• Voilà une église ou plus vraisemblablement un prieuré, niché au fond des bois et à proximité d'une source.

    Patrimoine d'ailleurs

    Redon Espic, tient son nom de Rotundo Spino (éperon arrondi).

    Patrimoine d'ailleurs

    Le prieuré daterait de la fin du 12ème siècle , la première mention de ce lieu remonte à 1327. Il n'a pas encore livré tout son mystère, puisqu'il pourrait s'agir d'un prieuré de femmes,de repos ou de résidence.

    Patrimoine d'ailleurs

    Dès le 18ème on sait que celui ci est en ruine puisque plusieurs doyens réclament des expertises pour estimer les réparations.

    Patrimoine d'ailleurs

    Au 19ème , l'église aurait même servi d'étable à moutons avant que l'évêque ne donne à nouveau l'autorisation d'y célébrer la messe en 1862 à la suite des apparitions de la vierge à quelques centaines de mètres.

    (ici les ruines de la salle capitulaire)

    Patrimoine d'ailleurs

    L'église est inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1948,et l'ensemble (église et batiments) a été classé au titre des monuments historiques en 1999.

    Patrimoine d'ailleurs

    Huit sépultures ont été retrouvées.L'une d'entre elles devait s'encastrer dans l'enfeu creusé à cet effet.

    Patrimoine d'ailleurs

    A gauche de l'enfeu on distingue une croix gravée dans la pierre.L'importance de cette croix qui indique l'enfeu pourrait indiquer qu'il s'agit de la sépulture d'un prieur (peut-être le premier de Redon Espic).

    Patrimoine d'ailleurs

    Il se peut que se passage ammenait à un cloitre ou à une cours.

    Patrimoine d'ailleurs

    A l'intérieur, une voûte en arc brisé s'élève à presque 8 mètres à l'est et 9 mètres à l'ouest pour rattrapper la différence de niveau du terrain.

    Patrimoine d'ailleurs

    Patrimoine d'ailleurs

    2 niches rectangulaires se trouvent dans le mur au niveau du chevet.L'un d'entre elles est percée d'un orifice carré servant de lavabo liturgique.

    Patrimoine d'ailleurs

    Un décor peint daté du 12ème ornait l'ensemble de l'intérieur dès la fin de sa construction, il n'en reste que quelques traces.

    Patrimoine d'ailleurs

    Dont des restes de frises au motifs végétaux .

    Patrimoine d'ailleurs

    Nous continurons la visite quelques centaines de mètres plus loin avec une histoire comme il en existe partout mais surtout par un petit bijoux au milieu de nulle part, un endroit où l'on est obligé de faire waouhhhh.

    donc soyez sage en attendant la suite.....


    4 commentaires
  • Et voilà une énigme....

    Près de chez moi il y a cet arbre, à chaque fois que je passe devant je me demande bien pourquoi les propriétaire de cette maison secondaire y ont attaché des oeufs...

    A chaque fois que je passe devant je me dis qu'il faut que je prenne des photos pour vous poser la question.Et bien voilà c'est chose faite!!! A quoi ça sert????


    8 commentaires
  • Voici un florilège de noms de bateaux ou de cabanes trouvés au grès de mes balades.

    Souvent les noms ne sont pas choisi au hasard...

    Le prénom d'une personne chère,

    un état d'esprit,

    des états d'âme,

    un rêve exaucé,

    une réalité,

    un souhait,

    ...

    une identité chère à son coeur,

    un clin d'oeil....

    ...même à une lettre près.


    4 commentaires
  • Ce village est un village typiquement périgourdin, et à vrai dire pas très visité.

    Patrimoine d'ailleurs

    Il n'y a que 650 habitants , et lors de notre passage , un matin de septembre, il n'y avait pas âme qui vive, ce qui donne une impression de village fantôme.

    Patrimoine d'ailleurs

    Les petites rues pentues ne laissent rien présager de ce qu'il peut y avoir en haut...

    Patrimoine d'ailleurs

    La mairie toute mimie et les remparts d'un chateau?

    Patrimoine d'ailleurs

    A priopri oui au vue de l'aboutissement de cette petite ruelle.

    Patrimoine d'ailleurs

    Une autre ruelle en escalier qui méne vers l'église (bien cachée) de Carlux

    Patrimoine d'ailleurs

    C'est l'église Sainte-Catherine qui fut construite de 1325 à 1340 pendant la guerre de cent ans , ce qui explique sa pauvreté en architecture et décoration.

    Patrimoine d'ailleurs

    Son portail est inscrit aux monuments historiques depuis 1926, et une piéta en bois peint du 17ème classé.

    Patrimoine d'ailleurs

    Malheureusement nous n'avons pas pu y entrer, car comme la photo du dessus le montre la pente est rude , et le dallage qui monte vers le choeur est donc difficile à gravir.

    Autre particularité de Carlux c'est cette cheminée .

    Patrimoine d'ailleurs

    C'est une cheminée dite sarrazine datant du XIème siècle.

    C'est une lanterne aux morts qui servait à signaler les épidémies.Un feu était alors allumé à son sommet ainsi les villageois étaient très vite au courant.Ensuite elle fut allumée a chaque décés dans la commune.

    Patrimoine d'ailleurs

    La grande rue qui mène jusqu'au chateau.

    Patrimoine d'ailleurs

    Le chateau de Carlux (pour ces plus anciens murs) date du XIIème siècle.

    Patrimoine d'ailleurs

    Durant le moyen-age le chateau fut plusieurs fois incendié, détruit, reconstruit (toujours plus grand).

    Patrimoine d'ailleurs

    Pendant la guerre de 100 ans, le chateau fut plusieurs fois attaqué et incendié.En 1481 le roi Louis XI ordonne qu'il soit rasé.

    Patrimoine d'ailleurs

    Patrimoine d'ailleurs

    Les ruines du chateau servirent encore de retranchement pendant les guerres de religion. En 1593, après un siège de trois semaines, les troupes du roi s'emparérent du chateau. Ce fut le dernier acte guerrier dont il fut témoin.

    Patrimoine d'ailleurs

    Patrimoine d'ailleurs

    La terrasse principale.

    Patrimoine d'ailleurs

    En 1840 et en 1850, il fut décidé de crée une route carrossable entre deux villes, Carlux se trouvant sur le passage, la pluspart de la forteresse féodale fut alors éventrée, détruisant à tout jamais une bonne partie des constructions médiévales.

    Patrimoine d'ailleurs

    Des travaux de rénovation mais surtout de consolidation sont en cours depuis quelques années, puisqu'en 1992 le propriétaire du chateau le céda à la commune.

    Le public ne peut pas encore accéder à la majorité du site (trop dangereux). Le chateau est inscrit aux monuments historiques depuis 1927.

    Patrimoine d'ailleurs

     

     


    24 commentaires
  • Je vous avez déjà parlé de la chapelle de la Meule (ici), emblème le plus représentatif de mon caillou , et bien depuis ces dernières années elle a bien mal veilli.

    2004

    meule

    meule

    meule

    2010

    meule

    meule

    meule

    Et bien ça y est , la commune a enfin trouvé les fonds pour la restaurer, en commençant par la toiture.

    meule

    meule

    meule

    meule

    meule

    Puis vint le moment où les ouvriers se rendirent compte que le crépi avait chaque fois été fait n'importe comment, il faut donc décrépir.

    meule

    meule

    tout en refaisant la toiture...

    meule

    Et voilà tout ça en trois semaines environ, aujourd'hui la chapelle est toute nue ...

    meule

    meule

    meule

    Seul l'avant du clocher garde le souvenir de l'ancienne couverture de la chapelle.

    meule

    Alors que l'arrière s'apprête déjà a recevoir  son nouveau manteau.

    meule

    Les vitraux ainsi que le sol de la chapelle vont bénificier d'une restauration. Mais là point de photo, l'accés étant interdit.

    Voilà juste comment c'était avant.

    meule

    meule

    La commune a effectuer une enquête auprès des plus anciens pour récolter de vieilles photos leur permettant de la restaurer le plus proche possible de l'origine.

    Les vitraux seront reproduits à l'identiques, n'ayant rien de concret permettant de les décrire avant.

    vivement qu'elle serve à nouveau d'amer aux bateaux...

    meule

     


    10 commentaires