• Le bonheur est dans le pré...

    Dans le Périgord , on voit un peu partout des bories , des petits abris en pierres sèches, au bord des routes , au milieu d’un champ….Mais les plus remarquables sont les cabanes du Breuil.

    Leur construction est un savant empilage de pierres calées par d’autres pierres.Leur mise en œuvre se fait sans liant (ciment,mortiers..).Bref ça tient tout seul comme par magie !!

    Patrimoine d'ailleurs

     Leur construction remonte à la nuit des temps, la première trace écrite les concernant date de 1449 (à cette époque elles appartenaient aux Bénédictains de Sarlat).Les cabanes du Breuil connurent un regain d’interet au 18ème et 19ème avec la naissance des nouvelles industries (forge) qui attirèrent beaucoup de monde dans le Périgord noir.A cette époque , un tisserand , un bourrelier et un forgeron vinrent s’installer ici.

    Patrimoine d'ailleurs

     Cette cabane fut restaurée en 1970, bien qu’aujourd’hui elle serve d’habitat aux oies, autrefois c’était l’atelier du bourrelier, il y confectionnait tout article en cuir.Au départ du bourrelier , la cabane servit aussi de séchoir à chataignes.

    Patrimoine d'ailleurs

     Celles-ci ont été transformées en habitation .Sur la droite de la photo on distingue le four à pain toujours en activité.

    Patrimoine d'ailleurs

    Les trois cabanes sont indépendantes de la maison d'habitation, de l'extérieur on a l'impression qu'il y en a qu'une, alors qu'il y en a bien trois différentes, il faut sortir de l'une pour entrer dans l'autre.

    Patrimoine d'ailleurs

    Lorsque les cabanes étaient habités , celle-ci , celle du tisserand était vide.Il y avait juste un feu au milieu et les animaux autours.

    Patrimoine d'ailleurs

    Les hommes dormaient à l'étage sur des poutres où ils avaient aménagé un plancher en rondins.

    Patrimoine d'ailleurs

     Pour bâtir les cabanes, les hommes dégagèrent des carrières à l'endroit même de la construction.Ces carrières se divisent en deux parties.

    *La couche supérieure d'environ 40 à 70 cm d'épaisseur est constituée de lauzes.Ces dernières sont idéales pour les toitures, elles sont larges et plates et n'exédent pas 6 cm d'épaisseur.

    *La couche inférieured'où sont extraite les pierres à bâtir (pour les murs).

    Patrimoine d'ailleurs

    Cette cabane est la plus grande de toutes, ses diagonales sont égles à la hauteur, c'est celle du forgeron.On y fabriquait des plaques de cheminée, des chaudrons ,des clous, des fers à chevaux et même des boulets de canon.

    Patrimoine d'ailleurs

    Avec toutes ces oies on se croit vraiment dans "le bonheur est dans le pré".

    Patrimoine d'ailleurs


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Samedi 28 Mai 2011 à 16:02

    Un très joli reportage sur ces constructions de pierre.

    Cela mérite bien un détour. 

    On se croirait presque au pays des Stroumphs!!!!!!!!

    Bon We Océane

    2
    Lundi 16 Mai 2011 à 21:31

    Superbes photos qui donnent envie d'aller sur place pour visiter.J'habite trop loin malheureusement  et ma destination est plutôt la Bretagne.                        Je t'ai mis un message perso.
    Bonne fin de soirée et bonne nuit.Minouche

    1
    phil60 Profil de phil60
    Vendredi 13 Mai 2011 à 18:29

     super les photos

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :